Partie 1 : La Typographie sur le web, la différenciation par la lettre

Eva Monico

La Typographie :

Un contenu éditorial de qualité est essentiel pour non seulement être mieux référencé par les moteurs de recherche, mais aussi pour ne pas perdre un potentiel internaute. Néanmoins, un contenu de qualité sans une typographie lisible ou harmonieuse va perdre en crédibilité. 

L’art de la typographie, désigne dans un premier temps les différents procédés de composition et d’impression utilisant des caractères. Dans un deuxième temps, il définit aussi l’art d’utiliser différents types de caractères avec comme vocation esthétique et pratique. Intrinsèquement lié à l’art de la calligraphie et de la composition de l’image, la typographie se trouve aujourd’hui sur le web par la création de police d’écriture adaptée à ce média. 

Les familles de polices de caractères :

Les polices de caractères sont généralement regroupés en famille de caractère, avec de nombreuses classifications (Classification Thibaudeau, Vox-Atypi,…) . Nous nous intéresserons ici à la classification W3C, la classification établit pour internet et pour les familles de police CSS

SERIF

Les polices serif  est une famille de police à empattement (petites extensions de la lettre), (Didone, Elvézirs). Les polices d’imprimerie sont pour la quasi-totalité des polices à empattement. Cette famille de police inspire le sérieux et la confiance. Elle donne un côté littéraire et journalistique à un texte. Elle est régulièrement utilisé dans le domaine du luxe, de l’édition et de la littérature. Ex : Time New Roman, Georgia, Droid Serif 

SANS-SERIF

Ce sont des familles de polices sans empattement, communément appelé police « baton », ou linéale, grotesques. Elles sont rapidement devenu un standard du web, pour leur simplicité et leur lisibilité. Les sans-serif transmettent une image de modernité et de simplicité,. Ex : Calibri, Helvetica, Futura, Arial 

CURSIVE

Les polices cursive simule l’écriture à la main. Du nom latin courir, elle représente la rapidité de l’écriture et la simplification des tracés. Moins utilisé sur le web par son manque de lisibilité, elle peut néanmoins être utilisée pour des titres. En fonction de la police, la cursive peut donner une image artistique, ludique ou littéraire.  Ex: Lucida Caligraphy, Pacifico, Indie Flower 

FANTASY

Les polices fantasy ont un caractère décoratif, difficilement utilisable pour de long texte. Cette famille regroupe aussi les glyphes et les symboles. Ex: Fraktur, impact, Orange Juice 

MONOSPACE

Regroupe les familles de police à chasse fixe (même largeur pour chaque lettre), similaire aux polices de machine à écrire ou de terminaux d’ordinateur. Ex : courrier news, Lucida Console, Inconsolata 

Le conseil récurent en matière de typographie est de ne pas mélanger trop de polices de caractère. Il est conseillé d’utiliser entre 2-3 polices maximum pour créer une harmonie typographique et pour définir une réelle identité graphique. 

Vous trouverez ici des conseils en matière d’harmonie entre différentes polices de caractère : https://www.typewolf.com/