La communication visuelle dans le vin

Eva Monico

Le secteur du vin est affaiblit par une concurrence de plus en plus rude, une baisse constante de consommation des français et par des lois drastiques qui touche la production et la communication. Néanmoins, la France reste le premier pays producteur et exportateur de vin dans le monde. Le vin français est perçu comme une référence à travers le globe. À l’instar de la gastronomie ou de la mode, le vin fait partie de l’excellence française.

Les différents domaines viticoles peinent à communiquer créativement car ils sont restreints par un marché exigent, la peur de la loi Evin et par l’internationalisation du secteur. De ce fait, très peu de vignerons osent prendre de vrais partis pris et se contentent la plupart du temps de communiquer de manière très opérationnel.

On peut alors se demander comment les différents domaines viticoles Français peuvent-ils assumer une communication visuelle créative off et online alors que ce secteur possède une histoire et un marché codifié et réglementé ?

1/ Segmenter le vin pour communiquer créativement : 

Le secteur du vin est un marché fortement segmenté avec des codes très strictes par segment. Il est donc évident que l’on ne communique pas de la même façon pour des vins entrée-de-gamme, premium ou luxe. Il faudra s’adapter à ses codes, mais aussi à sa cible.

Les vins entrée de gamme ont une cible grande, qui englobe un bon nombre de consommateur avec un budget restreint. Avec une concurrence très forte en linéaire, les vins entrée de gamme devront obligatoirement se démarquer.

Les vins premiums peuvent eux même se diviser en 3 groupes : popular premium, premium et super premium. La communication à adopter devra être en accord avec l’identité du vin et ses valeurs.

Le luxe est un segment complexe où les codes sont très marqués. Néanmoins, il est possible de renforcer l’identité de ces vins prestigieux par la création d’un univers luxueux et unique. Avec une internationalisation très forte de ce segment, il faut miser sur l’exception et l’excellence française.

2/ privilégier un design épuré car l’originalité de fait pas toujours recette : 

Osez la légèreté pour les vins entrée de gamme qui ont plus de liberté. Il est important de profiter de cette opportunité pour communiquer avec légèreté voir avec humour, en se détachant quelque peu des codes très stricts du vin.

Modernité pour le premium. S’il convient de conserver les codes de la tradition française pour l’international, il est par contre essentiel de s’en détacher pour les consommateurs français. Un design épuré convient particulièrement bien au premium, même s’il faudra faire attention à bien choisir une identité qui correspond au vin, à ses arômes et sa région.

Être vigilant avec les vins luxe. Les vins « luxe » ne communiquent pas ou très peu et sont ancrés dans une histoire et une tradition qui donne peu de marche de manœuvre à la créativité. Pourtant, il est possible d’allier modernité et luxe sous certaines conditions.

3/ Il convient d’ajouter le terroir et les traditions du vin qui est un facteur essentiel pour les français et pour l’exportation :

Créer une histoire et mettre en avant le terroir pour les entrée de gamme. Il est alors important de mettre en avant le terroir par le respect du travail des vignerons, la gastronomie ou la culture des régions et de commencer à raconter l’histoire du domaine ou de la marque.

Mettre en avant la qualité et le terroir pour le premium. Les vins premiums sont sur un marché atomisé où ils ont la nécessité de non seulement se démarquer en communiquant créativement mais aussi en prouvant la qualité de leurs produits.

Développer l’imaginaire du luxe. Le luxe fait rêver. Le luxe, c’est ce marché qui se montre inaccessible et exclusif. Tellement inaccessible que de nombreux Châteaux prestigieux ne communiquent pas du tout. Pourtant, pour continuer à faire rêver, la qualité ne suffit pas forcément. Le choix rationnel du prix et de la qualité n’a rien de sensationnel. Pour faire perdurer le mystère qui entoure les marques de luxe, il peut être judicieux de développer un imaginaire et une identité unique.

Enfin, le vin est un milieu d’initiés et de passionnés. Il est donc essentiel de travailler de concert avec les vignerons et de créer une relation de confiance pour pouvoir les conseiller au mieux tout en respectant leur goût et leur tradition.

L’Histoire du vin fait partie de notre culture, de notre patrimoine français et il est essentiel de la défendre et de la faire évoluer. Nous commencerons à mieux communiquer sur le vin quand la France donnera la possibilité aux vignerons d’être les porte-paroles privilégiés d’une consommation responsable. Le vin fait partie de notre tradition française, et nous continuerons à écrire son histoire en instruisant et en éduquant les nouvelles générations à la dégustation et à la découverte du terroir français.

Extrait du mémoire : La communication visuelle dans le secteur du vin - Eva Monico - 2015 Toutes les images présentés dans cet article sont la propriété du Studio Megalo ©